SOFERIM, partenaire officiel de DRAWING NOW PARIS

Le mécénat artistique s’inscrit dans la tradition culturelle de SOFERIM qui s’engage depuis plus de 30 ans en faveur de l’art contemporain. L’attention portée à la scène artistique contemporaine s’est concrétisée au départ par la mise à disposition d’immeubles destinés à accueillir le salon, et le financement de leurs aménagements. Avec la création en 2011 du prix DRAWING NOW, SOFERIM a renforcé son engagement en apportant un soutien financier au profit du Fonds de dotation pour le dessin contemporain, qui permet de favoriser le développement et le rayonnement de jeunes artistes, tant en France qu’à l’étranger. SOFERIM, par sa participation financière, permet à la fois la remise du montant d’un chèque au lauréat, l’organisation matérielle du prix, ou encore la mise en place de l’exposition du lauréat de l’année précédente.

Chaque année, le talent et la créativité d’artistes de moins de 50 ans, présentés en focus sur le stand d’une des galeries exposant, sont récompensés à hauteur de 5 000 euros, par un comité de sélection indépendant composé de personnalités du monde de l’art, réunies autour de Philippe Piguet, directeur artistique du Salon.

Artistes récompensés par le prix DRAWING NOW :

  • Catherine Melin, lauréate 2011 (galerie Isabelle Gounod)
  • Clément Bagot, lauréat 2012 (galerie Eric Dupont)
  • Didier Rittener, lauréat 2013 (galerie Lange + Pult)
  • Cathryn Boch, lauréate 2014 (galerie Claudine Papillon)
  • Abdelkader Benchamma, lauréat 2015 (FL GALLERY)
  • Jochen Gerner, lauréat 2016 (galerie Anne Barrault)
  • Lionel Sabatté, lauréat 2017 (galerie C)

En savoir plus : www.drawingnowparis.com

Depuis sa création, SOFERIM a toujours favorisé l’intégration d’oeuvres d’artistes contemporains dans ses réalisations et dans la ville : expositions dans des immeubles avant travaux, oeuvres d’art originales dans les halls, bâches d’artistes sur les chantiers de réhabilitation… Une manière simple de vivre l’art au quotidien, tout en perpétuant la tradition immobilière parisienne. C’est donc tout naturellement que SOFERIM a rejoint le programme « Un immeuble, une oeuvre » lancé par le Ministère de la Culture, valorisant de jeunes artistes comme Marie Denis et ses herbiers-estampes déployés dans chaque bâtiment des Jardins Bonaparte (Asnières-sur-Seine). Cette démarche, qui a vocation à défendre la scène artistique contemporaine, rayonne jusque dans la rue, avec des installations inédites telles que le travail de Stéphane Perraud sur le pignon du Drawing Hotel (Paris 1er). Au sous-sol du Drawing Hotel, la création d’un centre d’art privé, dédié à la promotion du dessin contemporain, souligne la volonté de Jean Papahn, fondateur et président de SOFERIM, de partager sa passion pour l’art avec le plus grand nombre, à travers l’organisation de conférences, de rencontres avec les artistes ou encore d’ateliers pour jeune public.