S’adapter à une ville et à un monde qui changent

Jean Papahn, Fondateur et président

Portrait-jpapahn

Etre en éveil sur les changements de la ville ou je suis né, sentir les évolutions de ses quartiers, observer la manière dont ses habitants vivent : voilà comment je vis mon métier de promoteur.

On nous pose souvent la question de savoir comment, malgré sa petite taille, notre entreprise réussit à monter des opérations complexes et de grande envergure. On nous demande aussi comment nous faisons pour toujours obtenir nos permis de construire et la conformité, dans un cadre réglementaire et administratif toujours plus contraignant.

Boileau disait « vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage ». Ce pourrait être notre devise car nous revoyons nos projets jusqu’à ce qu’ils nous semblent correspondre le plus parfaitement possible à toutes les contraintes. S’adapter aux nouvelles technologies, aux souhaits de nos nouveaux clients et aux habitudes des anciens, aux nouvelles normes… Bien entendu, c’est primordial. Mais ce qui l’est tout autant à mes yeux c’est de réussir à préserver son indépendance, face à la vision politique des élus qui tendent à interférer de plus en plus sur l’urbanisation des villes.

Je me suis souvent battu pour réaliser les projets qui me tenaient à coeur et je ne me suis jamais laissé imposer des décisions qui me semblaient injustes. Nous ne craignons pas d’affronter un certain nombre de diktats pour sortir des opérations, car au-delà d’un choix politique, nous tenons avant tout à défendre les intérêts de nos partenaires en leur proposant une approche différente, innovante et réaliste. Tel est l’ADN de SOFERIM dont je tiens à préserver l’esprit familial et entrepreneurial. Aujourd’hui plus que jamais, c’est une chance pour notre entreprise que d’être pérenne, solide et tenace dans un secteur en perpétuel évolution. Pour que SOFERIM poursuive son chemin dans les années à venir, je reste auprès de Gilles Robin et de toute son équipe afin d’apporter cette vision de l’immobilier qui est la mienne.

Préserver l’esprit entrepreneurial face à l’industrialisation

Gilles Robin, Directeur général

Portrait-GRobinParce que l’architecture est un art, nous pensons que l’industrialisation de ce métier n’est pas nécessairement synonyme de qualité et qu’une relation professionnelle dédiée reste un gage de succès.

Coworking, télétravail, bureaux collaboratifs … A l’ère nomade et numérique, on travaille autrement, on vit autrement. L’interaction de la technologie amène notre profession à s’adapter chaque jour et à proposer des services innovants. Car il ne suffit pas de faire du mètre carré. Sans arrêt nous devons être vigilants et attentifs aux évolutions des modes de vie et de consommation, pour être en mesure de répondre à de nouvelles demandes.

Cela implique également, en tant que promoteur responsable, de veiller à la cohérence architecturale et à l’intégration paysagère de chacun de nos projets, dans le respect de l’histoire et de la typicité de chaque lieu.

C’est pourquoi, fidèle à son esprit entrepreneurial, SOFERIM s’engage depuis près de 30 ans à ne pas être un industriel du métier. Nous avons à coeur de réaliser des projets immobiliers sur-mesure, grâce à une écoute attentive du marché, et à notre équipe de professionnels pluridisciplinaires et passionnés. Pour les années à venir, je forme le voeu que notre entreprise continue d’avoir toute la latitude nécessaire pour créer et façonner de beaux projets reconnus par nos contemporains, aux côtés d’architectes et d’artistes. C’est une chance pour nous que de pouvoir participer à ces créations collectives qui, je l’espère, marqueront notre temps. C’est cette vision de l’immobilier créatif, ce savoir-faire original que nous vous proposons de partager.

Développer une vision transverse de l’immobilier

Jean-Philippe Dugué, Secrétaire général

Portrait-JpDugue• Dans un monde où l’immobilier relève de multiples facettes, notre métier est riche d’univers différents et pluriels : élus, entrepreneurs, agents commerciaux, utilisateurs…
• Nous revendiquons l’immobilier créatif pour apporter une réflexion produit ciblée avec les attentes du marché, maîtriser les risques de production et assurer la valorisation avec une commercialisation adaptée.
• C’est pourquoi Soferim sélectionne les opérations avec la plus grande exigence, afin de proposer à ses clients une programmation imaginative et novatrice, après une analyse paramétrée des enjeux.

SOFERIM est avant tout un opérateur intégré à la croisée des métiers de la promotion immobilière dédiée à l’investissement, à la commercialisation et à la gestion technique. Depuis plus de 25 ans, notre savoir-faire pluridisciplinaire et notre expérience reconnue dans le domaine de la construction, de la rénovation et de la réhabilitation, nous permettent d’apporter à nos clients une vision transverse de l’immobilier.

Indépendants de tout groupe bancaire ou de BTP, nous avons développé une vision à contre-courant, de plus en plus recherchée par les grands comptes et les grands propriétaires fonciers. C’est cette intuition face à une problématique posée, cette liberté d’esprit et cette appréciation du risque qui nous démarquent. Tous les jours, je constate à quel point SOFERIM est un opérateur respecté dans le monde de l’immobilier pour sa capacité à monter des opérations complexes avec des partenaires historiques investisseurs, banques, assurances. Nous sommes une entreprise à taille humaine qui a toute sa place dans un secteur en perpétuelle évolution, et nous restons fidèle à notre exigence d’honnêteté, de rigueur et d’efficacité.

Faire preuve d’une réactivité stratégique permanente

Jean Fath, Directeur technique et opérationnel

Portrait-JFathjpg• Anticiper et intégrer les évolutions architecturales, technologiques et énergétiques, sont deux pré-requis indispensables à la réussite d’un projet.
• Plus d’un an peut s’écouler entre la phase de conception d’un projet immobilier, sa formalisation et l’obtention du permis de construire.
• Sans compter qu’une fois les travaux engagés, des adaptations de chantier peuvent s’avérer nécessaires.
• Et ce face aux demandes des clients dont les exigences sont devenues de plus en plus fortes, dans un marché qui s’est complexifié.

Chez SOFERIM, le lien direct et étroit que nous tissons depuis plusieurs années avec l’ensemble des entreprises et acteurs de la construction nous permet de nous adapter rapidement aux moindres évolutions du marché. Ce rapport de confiance est au cœur de l’accomplissement de chacun de nos projets. Le choix de travailler en corps d’état séparé, et non plus en entreprise générale, nous permet d’assurer à nos clients une meilleure qualité des prestations. Il s’accompagne en parallèle d’une écoute et d’un suivi permanent auprès des interlocuteurs des services administratifs. Parce qu’il est pour nous primordial de rester flexibles et de veiller à ce que le projet reste en adéquation avec la demande, dans le respect de nos clients, de nos équipes et de nos partenaires.

Mener des opérations d’envergure grâce à une vision à 360°

Alban Hallé, Directeur du développement

AlbanHalleBureaux, hôtellerie, commerces, immeubles mixtes… Chez SOFERIM, lorsque nous examinons un projet, nous ne nous interdisons rien. Face à un immeuble ou un terrain, nous balayons l’ensemble du spectre afin de proposer à nos partenaires des opérations à forte valeur ajoutée. Et c’est précisément dans sa capacité à offrir une vision à 360 degrés que réside, à mon sens, la plus grande force de notre entreprise reconnue pour sa connaissance du marché parisien, mais aussi pour son indépendance, sa réactivité et sa créativité.

De plus en plus d’acteurs institutionnels majeurs nous sollicitent notamment dans le cadre d’appels d’offres sur des sujets d’envergure. Il est vrai que, par essence, nous avons toujours été plutôt discrets dans notre fonctionnement et dans notre approche commerciale. Cela dit, depuis deux ans, il y a une vraie volonté de nouer des partenariats à long terme avec de grands investisseurs pour monter des opérations complexes, ambitieuses, et de qualité. Notre culture ne consiste pas tant à multiplier les clients qu’à s’engager dans la durée aux côtés de partenaires qui partagent notre esprit créatif, mais aussi notre envie de dépasser les limites et de faire preuve d’avant-gardisme sur des projets, des terrains, des nouvelles localisations ou encore de nouveaux modes de consommation, que ce soit dans le tertiaire, le logement ou l’hôtellerie.

Nous avons à coeur de proposer des concepts et de monter des opérations uniques que nous essayons de façonner en fonction du quartier, de la clientèle, et des tendances actuelles. Quand nous avons une conviction, nous y allons à 200 % et nous sommes prêts à prendre de vrais risques, fidèles à notre esprit d’indépendance et à notre marque de fabrique : « l’immobilier créatif ». C’est pourquoi SOFERIM reste une des entreprises les plus atypiques du secteur de l’immobilier parisien.

Amener l’art dans la ville et dans la vie

Christine Phal, Directrice de la communication

Portrait-CPhalDe tout temps, les artistes sont les témoins et les révélateurs de leur époque et les réalisations architecturales leur ont permis de créer des œuvres en relation avec leur construction.

Avec beaucoup de modestie, nous avons pu associer des plasticiens à différents stades des projets que nous avons conçus, que ce soit par les grandes bâches de chantier ou par la présence d’œuvres dans les halls des immeubles d’habitation ou de bureaux . Une manière simple de vivre avec l’art au quotidien et de faire partager cette passion aux habitants et utilisateurs de nos réalisations.

Transformer les contraintes en innovations

Anne-Sophie Vassort, Directrice de programmes

Anne-Sophie-Vassort-Votre-visionEn tant que spécialiste de l’immobilier parisien, nous sommes confrontés à des contraintes de réalisation fortes, propres à notre marché. Nous travaillons de plus en plus sur des opérations complexes et d’envergure, véritables moutons à cinq pattes qui nous poussent constamment à faire preuve de créativité, que ce soit dans l’interprétation des textes réglementaires ou lors de l’exécution du projet. Avec nos architectes, nous essayons de tirer le meilleur parti du Plan Local d’Urbanisme pour valoriser au mieux un terrain ou un immeuble. Dans la phase de réalisation, les contraintes locales d’un site (pollution des sols, problématiques amiante et plomb, …) nécessitent de savoir s’entourer d’experts compétents et de s’appuyer sur une méthodologie de chantier adaptée.
Notre métier suppose d’adopter une approche flexible et concertée auprès des différentes administrations, services publics et concessionnaires. Reproduire un élément patrimonial à l’identique, remettre aux normes un bâtiment historique en respectant l’esprit de l’époque, intégrer une oeuvre d’art originale dans le hall de chaque immeuble … Pour SOFERIM, ce qui au départ s’apparente à une contrainte se révèle un pari créatif qui consiste à magnifier un ouvrage. C’est là que réside toute l’âme du bâti. A chaque fois, nous tirons les enseignements de nos opérations passées et réinventons une histoire. Notre cahier des charges évolue en permanence car lorsque nous captons une idée, nous n’attendons pas la fin d’une opération pour la mettre en oeuvre.
Chez SOFERIM, nous avons à coeur de nous adapter à ces contraintes et de les dépasser pour les transformer en opportunités innovantes. C’est précisément grâce à notre savoir-faire intégré et à notre réseau de partenaires de confiance que, malgré notre petite taille, nous pouvons exercer notre métier dans les règles de l’art, avec pour seul mot d’ordre : l’immobilier créatif