Rue de Téhéran : rénovation énergétique d’un immeuble de bureaux en copropriété (Paris 8e)

SOFERIM livre près de 4 350 m2 rénovés en site occupé

SOFERIM, spécialiste de l’immobilier parisien depuis plus de 25 ans, vient de terminer la rénovation énergétique d’un immeuble de bureaux en copropriété totalement occupé, au 9, rue de Téhéran (Paris 8ème). Ce projet, conduit à l’initiative de SOFERIM pour le compte du syndicat des copropriétaires, a représenté un coût total de 2,4 millions d’euros (soit moins de 550 euros HT/m2 utile), pour un immeuble aux parties communes et aux équipements entièrement reconfigurés.

Sur près de 16 millions de mètres carrés de bureaux à Paris, environ 75 % datent des années 50 à 80 et sont devenus obsolètes sur le plan énergétique. C’est le cas de l’immeuble qui abritait l’ancien siège de SOFERIM, rue de Téhéran. Locataire jusqu’en 2012, SOFERIM a subi, au même titre que les autres copropriétaires, les désagréments liés à la vétusté de ce bâtiment « énergivore » : absence totale d’isolation thermique, climatisation et chauffage vieillissants, fuites à répétition, façade des années 70 en béton préfabriqué, non respect des règles d’accessibilité.

A l’issue d’un appel d’offres restreint, SOFERIM a été sélectionné par le syndicat des copropriétaires, afin de réaliser des travaux de réhabilitation visant à améliorer le confort des locataires, réduire de 30 % la consommation énergétique de leur immeuble, et donc alléger leurs charges de fonctionnement.

D’une durée de 9 mois après l’obtention de la déclaration préalable, le chantier a été mené en site totalement occupé, selon une méthodologie spécifique et une organisation plateau par plateau, destinées à préserver le fonctionnement de l’immeuble et le travail des occupants.

La façade sur rue de ce bâtiment de 9 étages a été complètement ravalée et présente une architecture contemporaine. Les accès ont été revus pour les personnes à mobilité réduite. Outre la disparition des risques de fuite liés à l’ancienneté des réseaux de distribution, la performance énergétique de l’immeuble a été améliorée de 25 %.

« Il est toujours difficile d’engager des travaux dans un immeuble tertiaire occupé. Dans le cadre de ce projet de rénovation thermique en copropriété, nous avons réussi à convaincre l’ensemble des occupants de l’immeuble Téhéran qu’il était dans leur intérêt de regrouper les travaux pour mieux limiter les charges. Il s’agit de la deuxième réalisation de SOFERIM en site entièrement occupé. En 2012, nous avions, à la demande d’un investisseur institutionnel, réalisé l’installation d’un système de climatisation dans un immeuble occupé, faute de quoi son locataire menaçait de résilier le bail. Après dépôt d’une déclaration préalable, les travaux de climatisation ont été effectués en tenant compte des contraintes du locataire en place et selon une technologie adaptée à ce bâtiment de 7 500 m2, situé à Vincennes dans un périmètre classé Monument historique », précise Gilles Robin, Directeur général de SOFERIM.